top of page
collier-lacet-precieux-oj-perrin-or-jaune-1_edited.jpg

Magnifiez votre décolleté de nos colliers et pendentifs vintage

Des collections Vintage et Art-Déco de colliers authentiques et certifiés par des experts diplômés.

Bagues: Stores_Grid_Gallery_Widget

De la Préhistoire à nos jours : comment est né le collier ?

Le collier a toujours été considéré comme un accessoire de mode, cet effet s’est simplement renforcé au fil des époques. Les premiers colliers retrouvés datent de centaines de milliers d’années. Ils n’ont pas toujours été fabriqués dans une seule et même matière, celle-ci a grandement évolué et s’est diversifiée au fil du temps. Les premiers colliers étaient alors constitués d’os, pour ensuite être faits de pierres, puis de pierres précieuses, gemmes ou autres matériaux ornementaux.

La Préhistoire : naissance du collier ?

Les colliers auraient fait leur première apparition durant la préhistoire. Grâce à leur forte portée symbolique – signe d'appartenance à un clan ou signe de victoire – ceux-ci sont rapidement devenus un accessoire iconique à cette époque. De plus, on leur attribuait à l’époque un rôle de talisman : les colliers avaient pour bienfait de protéger des mauvais esprits ou bien des forces maléfiques.

 

Après la ceinture, le collier constitue l’un des plus anciens ornements portés par les humains. Des scientifiques auraient trouvé dans une caverne de nombreuses pendeloques en os, en ivoire, des dents et des coquilles perforées dans des vieilles cavernes. La pendeloque désigne un petit bijou qui se porte suspendu, et celles trouvées dans cette caverne étaient sans aucun doute attachées au cou de leur propriétaire de l’époque. Ces dernières formaient des colliers qui, grâce à leurs formes variées, étaient souvent décoratifs.

 

Depuis cette époque ancienne et jusqu’à aujourd’hui, les hommes continuent de porter autour de leur cou des trophées de chasse ou de guerre. En effet, les dents ou mâchoires d’animaux sont parfois visibles autour des cous de leur acquéreur. En Europe, au Néolithique (la dernière période de la préhistoire) l'usage du collier comme nous le connaissons aujourd’hui, garnissant l’entièreté du cou, était extrêmement répandu.

Les colliers dans l'Antiquité, quelle évolution ?

Avec l’arrivée de l’Égypte Ancienne, les techniques de fabrication évoluent et de nouvelles manières de concevoir les colliers voient le jour. C’est à ce moment précis que le style et l’esthétique de cet accessoire phare va prendre une plus grande place. En effet, la technique du polissage et l’invention de nouvelles formes de bijoux vont faire du collier la nouvelle pièce maîtresse à ajouter à chacune des tenues de l’époque.

 

D’après les scientifiques, l’empire égyptien fut le point de départ du développement de la joaillerie et de la bijouterie. De nombreux colliers ont vu le jour à cette période, variant aussi bien dans leur composition que dans leur exécution. Si certains étaient plutôt composés de bandes de verroteries, d’autres arborent un style plus large et garnissent généreusement la poitrine. Ces colliers étaient souvent décorés par des amulettes en pâte de verre ou en or estampé, le tout suspendu autour du cou des plus chanceux de l’époque.

Cette article vous plait jusqu'ici? Vous pouvez aussi retrouver notre article sur le bracelet vintage ou sur les boucles d'oreille vintage.

Moyen âge et Renaissance : que devient le collier ?

Après l’essor qu’il a connu durant l’époque de l’Égypte ancienne, le collier connut ensuite un déclin conséquent, pendant une longue période. Cette mode tombée dans l’oubli revit le jour bien des années plus tard, plus précisément au XIVe siècle. Le Moyen Âge vit naître un luxe somptuaire dont l’exubérance atteint son paroxysme. 

 

A cette époque, les chevaliers règnent et se prennent de passion pour des colliers ornés de pierres précieuses, arborant chacun l’insigne de leur association honorifique. Au XVe siècle, le duc de Bourgogne fonde le fameux ordre de la Toison d'or, le premier ordre de chevalerie espagnol, à l'occasion de son mariage avec Isabelle de Portugal. Le port du collier de la Toison d'or devient obligatoire. Plus tard, le roi Henri III s’inspire de cette Toison d’or et crée l'ordre du Saint-Esprit. Durant les deux siècles de son existence, il restera l’ordre de chevalerie le plus prestigieux de la monarchie française.
 

Au Moyen-Âge, les seigneurs et dames étaient constamment couverts de bijoux. Concernant les dames, on sait que sur leurs longues robes tombaient d’imposants et extravagants colliers ornés d’émaux, de perles ou bien de ciselures.

Qu’en est-il des colliers des Temps modernes ?

Au XVIIe siècle, les pierres précieuses se faisaient tailler pour la première fois, et des résultats concluants commençaient à voir le jour. A cette époque, la reine Anne d’Autriche aimait se parer d'un fameux collier composé de magnifiques perles. Véritable inspiration et dotée d’une forte influence sur son royaume, toutes les dames de la cour commencent alors à porter comme elle, un fil de perles autour du cou.
 

A l’époque, de nombreux essais de pierreries, serties dans le métal, tentent d’être développés. Ces colliers représentaient la modernité avec des montures dissimulées sous une profusion des diamants. Ces nouveautés conduisent ensuite à l’apparition des grandes pièces de corps et aux larges colliers, adoptés sous le règne de Louis XV. Les colliers sont désormais composés tels des œuvres d'orfèvrerie - bien au-delà du simple bijou – dû notamment au nombre et à l’ampleur que prenaient les brillants qui y étaient suspendus. 

Le collier de perles : comment est-il devenu si iconique ?

Le bijou le plus ancien constitué de perles a été retrouvé à Suze, en Iran, lors de fouilles effectuées en 1901. Il s’agit d’un collier comportant 3 rangs, comptant en tout 216 perles. Ce collier ornait le cou de la princesse Achémide, reposant dans son sarcophage, déjà 4 siècles avant J.-C. Cette dernière est aujourd’hui exposée au Louvre à Paris avec son collier.

 

En 2300 avant J.-C., les perles étaient offertes à la royauté chinoise. Plus tard, dans la Rome antique, les bijoux en perles étaient perçus comme le symbole ultime de la richesse. Les perles étaient si précieuses qu’au 1er siècle avant J.-C., Jules César adopta une loi autorisant le port des perles uniquement aux classes sociales élevées. 


Les perles en tant qu’accessoire de mode ont connu un parcours tourmenté, notamment durant la seconde moitié du 20e siècle. A l’approche des années 20, les colliers de perles simples s'inscrivent parfaitement dans la mode de l’épuré et sans prétention de l’époque. Plutôt portés sous forme de sautoirs, ces longs colliers étaient souvent dotés d’une longueur de plus de 70cm. Chez Savaje Paris, vous trouverez parmi notre sélection unique de colliers anciens, de nombreux bijoux en perles, comme la broche vintage par exemple, datant de cette époque, conservés dans toute leur authenticité.

Au commencement de l’histoire moderne, les perles étaient toujours considérées comme un symbole de richesse. En 1936, Coco Chanel pose pour son portrait emblématique, avec plusieurs colliers de perles drapés sur ses épaules, ce qui contribue à leur attribuer un statut d’accessoire de luxe. Quelques années plus tard, Audrey Hepburn joue Holly Golightly dans le film Breakfast at Tiffany’s. Son personnage représente le cliché parfait de la riche américaine mondaine. Elle porte une robe de soirée noire Givenchy, des gants d’opéra et quatre colliers de perles reliés par un pendentif décadent. Cette image restera iconique dans le monde de la mode et du luxe pendant des années durant, et contribue encore aujourd’hui à faire du collier de perle un accessoire mythique de mode et de luxe.

Les différents modèles de colliers connus à ce jour

La variété de modèles de cet accessoire mythique qu’est le collier est pratiquement infinie. Néanmoins, certains d’entre eux sont uniques, indétrônables et continuent d’être affichés au cou des femmes.

Le collier long, doté d’une longueur d’environ 90 centimètres

Le collier opéra, un peu plus court, d’une longueur d’environ 65 ou 70 centimètres

Sans titre.png

c. Dreamstime

Le collier sautoir également appelé aussi « collier matinée », est un collier long ou d’environ 55 centimètres, porté soit dans sa longueur normal, soit enroulé deux fois autour du cou

sautoir.png

c. Savaje

Le collier princesse est pourvu d’une longueur allant de 45 à 50 centimètres, et descend sur le haut du buste

alamy.jpeg

c. Alamy

Le collier uniforme ou « choker » est plutôt court car il se porte au ras du cou, et possède en moyenne une longueur d’environ 40 centimètres 

choker alamy.jpeg

c. Alamy

Le collier en argent est un indémodable  

argent.png

c. Savaje

Le collier en or l’est tout autant

collier or vintage ancien acheter en ligne

c. Savaje

Chez Savaje Paris, vous trouverez une large collection de colliers anciens, de tous les styles, ornés de toutes les pierres ou perles de vos rêves, datant des différentes époques évoquées plus haut. Si vous êtes à la recherche d’authentiques colliers de perles, laissez-vous séduire par notre collection de bijoux anciens uniques. Découvrez aussi nos bagues vintage. Chacun de nos colliers vintage a sa propre histoire.


 

Sources :

https://www.cosmovisions.com/artCollier.htm

bottom of page